Devant la porte

From fork to door

En Angleterre tout le monde connait le milkman qui, chaque matin, dépose sur le seuil des maisons, les bouteilles de lait. Une des dernières figures iconiques du pays avec les horse guards depuis que les cabines téléphoniques rouges ont disparu et que les taxis noirs roulent à l’électricité.

Le milkman, qui avait un peu perdu de son aura ces dernières années, l’a d’abord retrouvé à la faveur de la crise sanitaire où il fut soudain, de nouveau regardé comme un véritable service de proximité pour tous ceux qui ne pouvaient plus sortir de chez eux. Le voilà désormais aussi symbole de la modernité éco-responsable urbaine : lait bio ou de petits producteurs, bouteilles en verre réutilisables, livraison en véhicules électriques, difficile de faire mieux, en effet. De quoi séduire toutes les consciences vertes. 

Le succès du milkman n’a pas échappé à certains qui y ont vu le terreau d’un nouveau modèle économique assorti d’un joli story-telling. En France, une entreprise nommée Le Marché Moderne inspirée du principe du milkman dépose ainsi au petit matin, sur le pas de la porte de ses clients, leurs courses complètes issues de circuits courts et respectueuses de l’environnement. Parfait pour préparer le petit déjeuner ou le repas de midi.

Des livraisons également zéro déchets puisque sans aucun emballage plastique mais avec un système de consignes et de réutilisation de contenants en verre qui, une fois nettoyés sont à reposer sur le pas de sa porte avant d’être retournés aux producteurs. Les produits qui ne peuvent être distribués dans des bocaux de verre sont, eux, livrés dans des emballages éco-responsables et recyclables.

Mieux consommer sans perdre trop de temps pour faire les courses ou attendre sa livraison, la promesse du Marché Moderne avait tout pour séduire. La belle idée s’est malheureusement heurtée à la réalité économique. Le 16 novembre dernier, Le Marché Moderne effectuait ses dernières livraisons, victime de la conjoncture économique. Plus de 80 000 bouteilles en plastique ont été évitées grâce à lui. Une belle idée disparait ici, mais qui sait si elle ne peut pas renaître ailleurs ? 

Calcul vert

Tout se transforme

Seconde vie

Les bonnes pratiques

Les projets éco-responsables de l’agence d’Artagnan.

sincere